Happiness is hiding in your kitchen and Registered Dietitian Desiree Nielsen tells you where to find it!

Le bonheur se cache dans votre cuisine et la diététicienne Desiree Nielsen vous dévoile comment le trouver!

Desiree Nielsen
On

Qu’est-ce que ça signifie pour vous de faire partie de l’Évolution Kulturelle Bio-K+?

Pour moi, l’Évolution Kulturelle, c’est reprendre le contact avec notre corps et cultiver notre bonheur. Dans notre culture, on valorise les horaires chargés et le travail intellectuel au détriment du bien-être physique et spirituel. Il est nécessaire de se déconnecter, de passer plus de temps dans la nature et avec nos proches afin de reconstruire notre bien-être.

Notre cerveau et notre système digestif sont intimement liés – il est tellement important de prendre soin de soi et de bien manger! C’est une des raisons pour lesquelles j’encourage la consommation de probiotiques… À chaque jour, on en apprend plus sur la relation entre une flore intestinale saine et un corps en santé. Quand je prends Bio-K+, je me sens tout simplement mieux. Prendre mieux soin de moi est un travail de tous les instants, mais au moins je maîtrise la partie alimentation! ;) Quand on mange beaucoup de nourriture à base de plantes, qu’on prend le temps de bouger et de relaxer, on commence à rétablir l’équilibre de notre corps.


Maintenant, passons aux choses sérieuses : dans quelle armoire se cache-t-il? Il est où, le bonheur que tous les « foodies » disent avoir trouvé dans leur cuisine?

Je pense que je garde mon bonheur dans le tiroir à légumes, à côté du chou frisé!

Notre relation avec la nourriture est intime et complexe – quand on se libère de l’idée que la nourriture est une ennemie, on trouve tellement de joie dans le fait de connecter avec la nourriture, de travailler avec nos mains et de créer un bon repas. Très peu de gens travaillent avec leurs mains, de nos jours. Se salir les mains à la cuisine, c’est l’occasion de détourner le regard des écrans qui prennent de plus en plus de place dans nos vies et de saisir la chance de jouer et de découvrir. C’est une partie de plaisir!

Beaucoup de mes meilleurs souvenirs concernant la nourriture sont liés à la famille, à des moments de célébration et à des voyages. Que ce soit l’apprentissage de la cuisine aux côtés de ma grand-mère, la première fois que j’ai goûté au kimchi, en Corée, ou la première (hilarante!) fois que mon bébé a goûté le chou frisé… C’est un véritable cadeau que d’être capable de reconnecter avec ces souvenirs, simplement en préparant un repas!

Il n’est pas rare que nous fassions des abus lorsqu’il est question de nourriture; utiliser la nourriture pour tempérer nos émotions ou pour nous changer les idées lorsqu’on s’ennuie, par exemple. Il est important de se rappeler que les aliments que nous choisissons de consommer deviennent littéralement une partie de nous. En faisant attention à nos choix alimentaires et à l’impact de ces choix sur notre corps, nous avons l’occasion de réintégrer la pleine conscience et la curiosité dans notre vie. Quand on mange un sac de chips, comment on se sent… sur le coup et… après? Est-ce qu’on se sent léger et relaxé… ou anxieux et inconfortable? Et quand on mange une pomme?

Ça m’a pris des années pour cultiver une relation à la nourriture qui est plus sincère et informée… et il y a tant à gagner à le faire! Le fait de voir la nourriture telle qu’elle est – sans tout ce que nous y projetons – nous libère et nous permet d’apprécier pleinement ce que nous mangeons. Quand on accueille la simple joie que peuvent apporter des aliments sains et bien préparés, on a la chance de vivre cette joie plusieurs fois par jour… alors profitez de chaque minute!


Dans ce monde où tout va si vite, comment trouvez-vous le temps de cuisiner?

La plupart d’entre nous avons le temps de cuisiner… mais nous choisissons de le consacrer à d’autres activités! Comprenez-moi bien : avec deux enfants et un travail accaparant, je ne passe pas une heure et demie à faire le souper. ;)

Pour moi, tout est une question de préparation et de flexibilité. La première étape, c’est d’avoir une réserve de recettes rapides (20-30 minutes) ou d’idées-repas simples. Ça peut être aussi simple qu’une salade grecque ou un plat de pâtes aux tomates et aux pois chiches. Libérez-vous de l’idée que vous devez faire un banquet digne d’un chef, du lundi au vendredi : ça vous fera un bien fou!

Créer votre réserve de recettes rapides est aussi facile que de créer un tableau Pinterest. Quand vous trouvez une recette rapide que votre famille apprécie, épinglez-la sur votre tableau. Une fois que vous avez accumulé 10 à 15 recettes, le tour est joué. Puis, lorsque vous vous demandez quoi faire pour le souper, jetez un coup d’œil à votre tableau et choisissez une recette!

Vous devez aussi avoir une cuisine bien garnie. Parfois, je n’ai pas eu le temps de penser au souper avant 5 heures du soir, et les enfants ont déjà faim. Faire une bonne grosse épicerie une fois par semaine est la clé pour vous assurer de toujours avoir les bases – légumes, protéines et grains – pour préparer un repas rapide. Vous pouvez alors offrir aux enfants quelques crudités à grignoter pendant que vous préparez un plat de pâtes dans le temps qu’il faut pour faire bouillir de l’eau.

Il existe plein de façons de rendre la cuisine plus agréable, comme faire livrer votre épicerie, donner des tâches à vos enfants en fonction de leur âge ou acheter des légumes pré-coupés. Repenser votre perception de la cuisine peut aussi aider. Beaucoup de parents n’ont pas le luxe de profiter d’un moment de quiétude lorsqu’ils cuisinent, mais faire de ce moment l’occasion de décrocher de votre journée occupée rend la tâche un peu plus facile.

Faire de la préparation des repas une priorité, c’est faire de la nourriture une priorité dans votre vie de famille. La plupart d’entre nous nous assurons d’avoir suffisamment de temps pour brosser nos dents et nous habiller chaque jour. La préparation de la nourriture devrait être tout aussi fondamentale… Facebook peut attendre.


Quels sont les aliments qui, selon vous, ont le plus grand impact sur votre humeur?

Pour maintenir notre bien-être mental, plusieurs sources peuvent nous donner un coup de main : les composés neuro-actifs dans les aliments, ou encore l’effet d’un aliment sur notre taux de sucre dans le sang… et sur notre santé intestinale. Personnellement, je ne peux pas vivre sans les fèves. Il n’y a pas de meilleur moyen d’ajouter des protéines à un repas qu’en y ajoutant une boîte de fèves! Les fèves et les lentilles contribuent à équilibrer le taux de sucre dans le sang, ce qui nous aide à ne pas devenir irritables quand on a faim et contribue à améliorer notre santé intestinale et à avoir plus d’énergie. Les fèves – qu’on appelle aussi légumineuses – nous fournissent aussi des minéraux qui aident à stabiliser notre humeur et notre niveau d’énergie.

En parlant des intestins, s’assurer que les milliards de bactéries saines qui y vivent ont tout ce dont elles ont besoin est aussi une bonne idée. Bien qu’on soit encore loin de tout savoir à leur sujet, des recherches nous montrent qu’il existent un lien important entre les bactéries, le système digestif et le bien-être mental… On constate même que certains probiotiques peuvent contribuer à apaiser certains symptômes liés à la dépression et à l’anxiété! Il a même été démontré que certaines souches bactériennes ont un impact sur la production de sérotonine dans l’appareil digestif et aident à maîtriser les inflammations. On sait maintenant que les inflammations n’ont pas seulement affaire avec le système digestif; les inflammations chroniques sont liées au bien-être mental. En optant pour une alimentation végétarienne riche en fibres, on assure le bien-être du système digestif et on limite les inflammations. La consommation de probiotiques puissants comme Bio-K+ a les mêmes effets positifs; c’est une composante importante d’une alimentation misant sur la santé digestive.

Et puis, on ne peut pas parler de bonne humeur sans mentionner le chocolat! Le cacao contient de petites quantités d’anandamide, un cannabinoïde normalement produit par le cerveau humain et qui accentue notre sensation de bien-être lorsque nous le consommons. Bien sûr, tout est une question de qualité. Choisir un cacao pur est idéal – essayez-le dans un smoothie! En ce qui concerne les barres de chocolat, cherchez celles contenant au moins 80 % de cacao pour éviter la surdose de sucre – et la chute d’énergie qui suit.


Tes principales préoccupations sont reliées à la santé intestinale et les inflammations. En quoi cela a-t-il un lien avec notre bien-être quotidien?

La santé intestinale et les inflammations sont intimement liées à notre bien-être. Plus j’en apprends sur le système digestif, plus je considère qu’il est le premier pas vers une meilleure santé. Notre système immunitaire, la santé de notre système nerveux et notre nutrition dépendent tous d’un système digestif en santé. Pensez-y : notre système digestif est responsable de l’extraction des nutriments contenus dans la nourriture pour que nous puissions construire et réparer notre corps. Chacune de nos fonctions corporelles – de la vision à la réparation des muscles, en passant par le système immunitaire – nécessite certains nutriments que seul un système digestif en santé peut fournir. Si notre alimentation – ou notre digestion – n’est pas au point, notre fonctionnement quotidien est compromis et nous ne sommes pas en forme.

En plus, les inflammations chroniques – qui naissent d’un déséquilibre de notre système immunitaire – sont liées à plusieurs problèmes chroniques. Le défi, c’est que la plupart des gens ne savent pas ce qui est enflammé jusqu’à ce qu’une maladie survienne. Qu’il soit question de cholestérol élevé ou du syndrome du côlon irritable, choisir un mode de vie « anti-inflammatoire » est une bonne façon de prévenir et de guérir.

Nos choix alimentaires sont importants : réduire la consommation de produits transformés, de sucre et de produits animaliers, et consommer plus de végétaux contribuera à combattre les inflammations chroniques. Les produits phytochimiques qu’on trouve dans les plantes contribuent directement à refroidir les inflammations, et leurs fibres alimentent les bactéries saines qui aident à maîtriser les inflammations – et les infections pouvant causer des inflammations. Le système digestif est un important champ de bataille pour affronter les inflammations – 80 % de l’activité de notre système immunitaire prend place dans le système digestif. Le garder en santé est donc primordial!

Gérer le stress, maintenir la présence de bactéries saines dans votre flore intestinale et bien manger vous aideront – vous et votre système digestif – à être à votre meilleur.


Read more articles