Good Bacteria for Kids: Best Friends and Allies

Bonnes bactéries: les amies des enfants

By: Bio-K+

Les bactéries ont bien souvent mauvaise réputation auprès des parents. Quoique certaines soient pathogènes, d’autres s’avèrent bénéfiques pour la santé des enfants. C’est le cas, par exemple, des bactéries qui constituent la flore intestinale. Les connaissez-vous?


Les bonnes bactéries, une armée microscopique

On dit que la composition de la flore intestinale d’un enfant, dès l’âge de deux ans, s’apparente à celle d’un adulte : 100 000 milliards de bactéries issues de 1 000 à 1 150 espèces y vivent déjà. En fait, le corps contient plus de bactéries que de cellules humaines! Heureusement, la plupart d’entre elles sont inoffensives, et même essentielles.

Indispensables au microbiote intestinal des enfants, les bonnes bactéries agissent principalement de trois façons : elles donnent un coup de pouce au système immunitaire en développement, bloquent le passage aux substances étrangères (pathogènes, toxines, allergènes) et aident à la digestion des aliments.


Un trio de bactéries probiotiques pour les enfants

Parmi les probiotiques, on compte les lactobacilles (Lactobacillus), qui sont des bactéries lactiques. On les retrouve dans divers milieux naturels, allant du sol et des plantes en décomposition jusqu’aux animaux. Utiles, elles servent depuis longtemps à la fabrication d’aliments fermentés, car l’acide lactique qu’elles produisent protège les aliments contre la prolifération de germes pathogènes. Cependant, toutes les bactéries lactiques ne sont pas probiotiques : pour être qualifiées comme telles, elles doivent avoir une incidence positive sur la santé de l’hôte.

Un nombre croissant de recherches montre les effets bénéfiques de différentes souches de bactéries lactiques et tente de saisir leur mécanisme d’action dans l’appareil digestif. Les études sur la formule brevetée de Bio-K+MD ont démontré que parmi tous les lactobacilles, trois types – L. acidophilus CL1285, L. casei LBC80R et L. rhamnosus CLR2 – sont plus efficaces lorsqu’ils travaillent ensemble.


De l’estomac à l’intestin : tout un voyage!

Avant d’apporter leurs bienfaits à l’organisme des tout-petits, les bactéries doivent d’abord surmonter les embûches du parcours gastro-intestinal, soit l’acide gastrique et les sels biliaires. Pour arriver à bon port, elles doivent être viables et avoir été ingérées en grandes quantités. Les 50 milliards de bactéries contenues dans chaque produit frais à boire Bio-K+ ne subissent aucune transformation : elles sont vivantes, actives et résistent plus facilement au transit intestinal. Quant à la base protéinique (lait, soya, riz brun, etc.), elle facilite le transport des bonnes bactéries, répond aux sensibilités alimentaires… et a bon goût!

Les probiotiques Bio-K+ sont aussi disponibles en capsules grâce à un processus de lyophilisation (séchage à froid), qui conserve les bactéries bien vivantes, mais dans un état latent. Ce procédé les rend toutefois fragiles, donc plus vulnérables à l’acidité et aux sels biliaires. Pour contrer cet inconvénient, toutes les capsules Bio-K+ sont scellées par un enrobage entérosoluble qui permet une libération ciblée du contenu dans l’intestin, site d’action principal des probiotiques, et assure la viabilité des bactéries pendant leur périlleux voyage.

Quand les bactéries naturellement présentes dans le système digestif des tout-petits sont affaiblies par une infection ou la prise d’antibiotiques, les probiotiques viennent à la rescousse. Et si votre enfant a une alimentation équilibrée et est en bonne santé, les probiotiques constituent de précieux alliés pour renforcer son système immunitaire et agir à titre préventif contre les infections.

Références

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=probiotiques_ps

https://www.vetres.org/articles/vetres/pdf/2001/02/v1201.pdf

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25922399

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/PMHT0022589/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27888334


Read more articles