Do I Need To Take Probiotics with Antibiotics?

Si je prends des antibiotiques, dois-je prendre des probiotiques?

By: Desiree Nielsen

Vous êtes malade. Vous consultez un médecin. Il vous prescrit des antibiotiques. Puis tout va pour le mieux, n’est-ce pas?

Pas nécessairement.

Voyez-vous, les antibiotiques tuent les bactéries, mais ils ne distinguent pas les alliées des ennemies. À mesure que les antibiotiques travaillent, ils éliminent les bonnes et les mauvaises bactéries (infectieuses), ce qui peut vous placer en situation risquée.

Les bonnes bactéries intestinales

Les trillions de bactéries qui vivent dans vos intestins constituent en fait une de vos barrières antibiotiques naturelles. Les bonnes bactéries aident à combattre les bactéries pathogènes dans les intestins de plusieurs façons. Elles produisent des acides gras à chaîne courte qui diminuent le pH des intestins, les rendant moins accueillants pour les bactéries pathogènes. Les bonnes bactéries produisent également des antibiotiques naturels, comme les bactériocines et le peroxyde d’hydrogène qui aident à tuer tous les germes potentiellement dangereux et nuisent à la multiplication de ces derniers.

Votre microbiote est également essentiel pour assurer une réponse immunitaire équilibrée1. Si votre quantité de bonnes bactéries diminue, votre équilibre bactérien pourrait changer; c'est ce qu’on appelle une dysbiose. Vous serez alors plus susceptibles aux infections, votre immunité sera modifiée, vous aurez potentiellement des problèmes digestifs ou même une résistance à l’insuline, et vous pourriez prendre du poids1-3.

Les effets secondaires des antibiotiques

Lorsque vous prenez des antibiotiques pour guérir, vous ne faites le travail qu’à moitié. Un seul traitement d’antibiotiques peut réduire la diversité de votre colonie de bonnes bactéries ainsi que leur nombre. Elles sont ainsi moins efficaces dans leur travail et vous êtes alors plus susceptibles d’être envahis par des pathogènes opportunistes comme les bactéries E.coli et C.difficile. Au Canada, si vous prenez un antibiotique, vous avez jusqu’à une chance sur trois d’avoir une diarrhée associée aux antibiotiques (DAA) pouvant apparaître jusqu’à deux mois après la dernière dose d’antibiotiques.

Prendre des probiotiques avec des antibiotiques

Convaincu des effets nocifs des antibiotiques sur vos intestins, vous pourriez envisager de commencer à prendre du Bio-K+ dès que vous terminez votre traitement. Cependant…

Lorsque les antibiotiques ont fait leur travail, il est peut-être déjà trop tard.

Le meilleur moment pour commencer à prendre des probiotiques est la première journée de votre traitement d’antibiotiques. Pourquoi? Parce que les risques associés à l’utilisation d’antibiotiques sont causés par la diminution du nombre de bonnes bactéries; la prévention est donc la clé.

Comment cette approche fonctionne-t-elle? Si un antibiotique tue les bactéries, il est logique de penser qu’il tuera également les bactéries probiotiques. Le secret est dans le choix du moment de la consommation: prenez 1 à 2 capsules de Bio-K+ FORT/ANTIBIOFIX (50 milliards d’UFC) 2 heures après votre dose quotidienne d’antibiotiques. Cela laissera le temps à l’antibiotique de se propager dans votre intestin avant d’introduire les probiotiques.

Prenez votre Bio-K+ tous les jours de la durée de votre traitement antibiotique, et durant les cinq jours qui suivent la fin du traitement pour créer un tampon contre une possible infection. Les recherches montrent que la prise de Bio-K+ diminue le risque de diarrhée associée aux antibiotiques de 65% et les risques de diarrhée infectieuse causée par le Clostridium difficile de 95%. La solidité de la recherche clinique effectuée sur les produits Bio-K+ fait d’eux les seuls probiotiques au Canada approuvés par Santé Canada pour la prévention de la diarrhée associée aux antibiotiques et au Clostridium difficile.

Comment ces créatures microscopiques peuvent-elles accomplir un travail aussi énorme? En agissant de trois façons précises :

  • En jouant le rôle de barrière contre les bactéries pathogènes de l’intestin
  • En prévenant ou en atténuant certains symptômes comme les gaz et les ballonnements causés par des bactéries pathogènes
  • En soutenant la croissance de la flore naturelle pour favoriser le retour à un état normal après la prise d’antibiotiques

Après votre traitement antibiotique, vous pouvez changer votre dose de Bio-K+ pour une capsule d’un produit LÉGER (12,5 milliards d’UFC) ou ¼ de bouteille de Bio-K+ à boire en prévention et pour assurer le maintien d’une bonne santé digestive au quotidien. C’est une bonne façon de profiter des bienfaits des probiotiques qui convient à votre style de vie.

Il n’y a aucun doute : les antibiotiques sauvent des vies. Mais nous devons les utiliser de façon responsable. Prenez des antibiotiques uniquement lorsque votre médecin est certain que votre maladie est d’origine bactérienne et prenez le traitement en entier, même si vous vous sentez mieux. Utilisez les probiotiques Bio-K+comme alliés du maintien de votre bonne santé digestive lors de votre guérison. Voilà comment utiliser les bactéries pour vous défendre.

N’hésitez pas à nous poser d’autres questions si vous voulez connaître les répercussions des antibiotiques sur votre santé intestinale. Pour des inspirations santé, rejoignez notre communauté. Trouvez un magasin près de chez vous pour faire vos réserves de Bio-K+. Communiquez avec nous ou suivez-nous sur Facebook et Instagram.

Références

  1. Peterson, C. T., et coll. « Immune homeostasis, dysbiosis and therapeutic modulation of the gut microbiota. » Clinical & Experimental Immunology3 (2015): 363-377. (en anglais seulement)
  2. Han, Jun-Ling, et Hui-Ling Lin. « Intestinal microbiota and type 2 diabetes: from mechanism insights to therapeutic perspective. » World journal of gastroenterology: WJG47 (2014): 17737. (en anglais seulement)
  3. Principi, Nicola, et Susanna Esposito. « Antibiotic administration and the development of obesity in children. » International journal of antimicrobial agents3 (2016): 171-177. (en anglais seulement)

Read more articles