Breaking Free of Diet Culture: All bodies are good bodies

Se libérer de la culture des diètes : tous les corps sont beaux

By Desiree Nielsen, Diététiste-Nutritionniste

La plupart d'entre nous ont été envahis, toute notre vie, par des messages sur la perte de poids. Que nous soyons assez vieux pour nous souvenir des régimes à base de céréales pour le petit-déjeuner et des magazines féminins remplis de conseils de perte de poids, ou que nous soyons de la génération d'influenceurs partageant leurs vidéos de "ce que je mange telle personne en une journée", nous sommes parfaitement conscients de quel type de corps est jugé acceptable par la société. Nous appelons ce phénomène la culture des diètes : la diététiste Christy Harrison définit la culture des diètes comme un système de croyances qui lie la minceur à la santé et à la vertu, et promeut la perte de poids comme moyen d'atteindre un statut moral. Il est temps que cette ère de «taille unique» prenne fin.

Le poids a été synonyme de santé pendant bien trop longtemps… non seulement c'est une hypothèse incorrecte, mais cela déforme grandement la façon dont nous percevons notre santé, la façon dont nous choisissons de prendre soin de nous et même notre capacité à profiter de la vie. Si vous avez déjà redouté d'essayer un nouveau maillot de bain pour l'été, vous savez très bien comment cela peut vous affecter à un niveau très intense. Il est donc important que vous sachiez que tout le monde peut être en bonne santé. Chaque corps mérite qu’on en prenne soin. En fait, en tant que diététiste, l'un des plus grands obstacles que je vois pour ceux qui souhaitent être en meilleure santé est une fixation sur leur poids comme résultat principal des changements dans leur alimentation.


Qu'est-ce que cela signifie «être en bonne santé»? En route vers une alimentation intuitive et des soins personnels positifs

La santé se définit de différentes façons pour chaque individu et chaque corps. Mais qu'est-ce qui est vraiment sain? C'est l'énergie que vous avez besoin pour vivre votre vie selon vos conditions. C'est d’aimer et d’avoir la rigueur de manger vos légumes, de boire de l'eau et de faire bouger votre corps. C’est de contrôler certains biomarqueurs importants tels que la glycémie ou le cholestérol sanguin. C’est d’avoir un apport suffisant en fer. C’est aussi une question de gestion de stress. Attention : rien de tout cela n'a à voir avec votre poids.

Certains mouvements tels que l'alimentation intuitive et la santé à n'importe quelle taille ont ouvert la voie dans la lutte pour un avenir plus inclusif et plus solidaire pour toutes les différentes formes de corps. En tant que diététiste, le poids ne fait pas partie de ma pratique ni personnelle et ni professionnelle, ce qui signifie que je n'utilise pas le poids comme indicateur de succès (parce que ce n'est pas le cas - de nombreux comportements malsains peuvent entraîner une perte de poids). Si vous, comme beaucoup d'entre nous, vous avez été élevé dans la culture de la diète, vous avez probablement du mal à imaginer à quoi cela ressemblerait de prendre soin de vous sans vous concentrer sur votre poids, vous pourriez peut-être envisager les pratiques suivantes

  1.  Évitez la mentalité de la culture de la diète : comprenez que notre éducation actuelle sur le poids santé est défectueuse. Alors que les professionnels de la santé apprennent à évaluer la santé à l'aide de l'indice de masse corporelle (IMC), une compréhension plus approfondie de l'origine de cet outil révèle qu'il n'a jamais été conçu comme une mesure de santé personnelle, mais plutôt qu'il contient des préjugés raciaux inhérents.

  2. Embrassez le processus : dans son livre «Atomic Habits», l'auteur James Clear encourage à passer d’un focus sur les objectifs à un focus sur le processus en lui-même vers de saines habitudes de vie. Qu'est-ce que ça veut dire? Pour vous donner des exemples concrets, au lieu de se fixer un chiffre précis sur la balance ou de terminer votre demi-marathon dans les temps, créez-vous un engagement envers des pratiques quotidiennes, telles que des smoothies qui contiennent beaucoup de végétaux pour bien commencer votre journée, ou de vous engager à courir 3 jours par semaine avec votre musique préférée.

  3. Notre assiette, un point d’honneur : l'une des choses que la plupart d'entre nous se trompons sur la nutrition est que nous nous attendons à ce qu'un seul aliment agisse miraculeusement. Pourtant, la recherche confirme que le moteur le plus puissant d'une bonne nutrition est le modèle général de notre façon de manger - ce qui est libérateur, car cela signifie qu'il y a de la place dans une vie saine pour les extras amusants. Manger une crème-glacée la fin de semaine n'aura pas d'impact sur votre santé, mais votre assiette quotidienne remplie de végétaux en aura un. C'est ce que nous faisons le plus souvent qui compte.

  4. Concentrez-vous sur vos sentiments : pour être en bonne santé, il faut se sentir vraiment bien… alors poursuivez ce sentiment ! L'Alimentation Intuitive, une pratique créée par des diététistes, affirme que le plaisir fait partie intégrante d'une relation saine avec la nourriture. De même qu’avec l’exercice; choisissez une routine d’exercice ou de sport qui vous semble amusante, au lieu de simplement chronométrer le temps au gymnase. Faites une activité que vous aimiez lorsque vous étiez enfant comme le soccer, ou inscrivez-vous à un cours de danse et vivez vos rêves de «pop star». Se sentir bien passe aussi par l’alimentation, par exemple en se délectant de fruits d'été bien mûrs, faire le plein d'énergie avec un bol de vos céréales préférées parce que vous avez besoin d’un petit plus, ou même de savourer un verre de vin un soir d'été.

  5. Gardez les choses simples : bien manger, c'est de petites habitudes qui persistent dans le temps. Ignorez les messages sensationnels sur la nutrition que vous trouvez en ligne et qui auraient des bienfaits miraculeux. Voici deux exemples : la création d’une assiette équilibrée : dans la mesure du possible, faites la moitié de votre assiette de fruits et légumes, un quart de votre assiette de protéines et un quart de votre assiette de féculents ou de grains entiers. Ou engagez-vous à manger plus de fibres, pour aider à soutenir un intestin et un microbiome plus sains.


Tout le monde mérite de se sentir mieux… nos corps sont incroyables et dignes de notre respect. Ainsi, la prochaine fois que vous verrez des messages qui vous feront douter de vous-même, optez pour des pratiques saines sur les réseaux sociaux: ne suivez plus personne qui perpétue la culture des diètes, rangez votre téléphone et allez passer du temps à l'extérieur.



Meilleures Ventes


Framboise

Drinkable Vegan Probiotic

Certifié sans gluten, bio et sans OGM un probiotique avec un minimum de 50 milliards de bactéries vivantes et actives bénéfiques par bouteille.

Peach & Turmeric

Extra Drinkable Probiotic

Exclusive probiotic strains with a minimum of 80 billion live & active beneficial bacteria per bottle.

Daily Care 25 Billion

Vegan Probiotic Capsules

Probiotiques certifiés sans gluten et végétaliens. Une excellente option pour ceux qui ont besoin d’un soutien quotidien ou d’un besoin d’une alternative plus forte.

Desiree Nielsen Registered Dietitian
About the author

Desiree Nielsen est diététiste, auteure et animatrice de l’émission de cuisine végétarienne The Urban Vegetarian. Desiree adopte une approche intégratrice des données probantes dans son travail de diététique, en mettant l’accent sur la nutrition anti-inflammatoire, centrée sur les plantes et la santé digestive.

Tous les articles de Desiree Nielsen
Retour au blog