The Surprising Way your Gut Microbiome may be Linked to Joint Pain

Le lien surprenant entre votre microbiote intestinal et vos douleurs articulaires

By: Desiree Nielsen

Que vous soyez de type actif ou passif, vos articulations vous transportent tout au long de votre vie et en vieillissant, elles peuvent devenir usées et enflammées – mais doit-il en être ainsi ?

Une articulation est l’endroit où deux os se rencontrent, recouvert de cartilage lisse ; par exemple, au genou ou au coude. Les articulations sont reliées directement par du tissu conjonctif ou du cartilage ou, plus souvent, par un coussin de liquide lubrifiant. Les articulations nous donnent la mobilité pour marcher, nous asseoir et mener nos activités quotidiennes. Lorsque les articulations sont enflammées, la douleur et la raideur peuvent rendre ces mouvements plus difficiles – ou même entraîner de l’arthrose à long terme.

L’arthrose est plus fréquente en vieillissant, chez les femmes, les personnes souffrant d’obésité, de stress répétitif ou de blessures sportives. La société canadienne de l’arthrite estime qu’un Canadien sur 5 souffre d’arthrite, l’arthrose étant la forme la plus courante. L’arthrose est l’une des principales causes d’incapacité et pourtant, il y a peu de traitements offerts pour cette maladie1.

On pense depuis longtemps que l’inflammation chronique qui cause les douleurs articulaires est due à une simple usure – mais cette pensée change. Plutôt, cela pourrait être l’inflammation chronique qui provoque la destruction des articulations et non l’inverse. Ce qui peut vous surprendre davantage est que l’inflammation chronique dans les articulations peut être attribuable aux bactéries dans votre intestin1.

Le lien entre l’intestin et les articulations

Le microbiote intestinal, lorsqu’il est équilibré, aide à freiner l’inflammation chronique dans l’organisme en travaillant en synergie avec le système immunitaire2. Le système immunitaire peut détecter la présence de bactéries intestinales et sécréter des substances qui forment et nourrissent la communauté bactérienne2. En retour, les bactéries intestinales libèrent des molécules de signalisation comme des acides gras à chaîne courte qui augmentent l’activité du système immunitaire2.

Toutefois, la communauté des bactéries intestinales peut se déséquilibrer (phénomène connu sous le nom de dysbiose) lorsqu’elle fait face à certains médicaments, au stress, à l’inactivité et surtout, à l’alimentation2. On pense que notre amour actuel pour toutes les choses à haute teneur en gras et en sucre, à faible teneur en fibres et hautement transformées conduit à la croissance de micro-organismes pro-inflammatoires qui peuvent provoquer un passage de l’immunité de la tolérance et la réparation vers un dysfonctionnement de la barrière intestinale et vers l’inflammation chronique1,2. En fait, dans une étude récente, les chercheurs ont nourri des rats selon ce régime alimentaire, provoquant l’obésité et l’arthrose de manière à pouvoir vérifier si la dysbiose intestinale elle-même était suffisante pour causer l’inflammation dans les articulations1.

En fait, elle l’était. Les chercheurs, en fournissant une alimentation à base de prébiotiques – un type de fibres qui nourrit les bonnes bactéries – ont été capable de réduire l’inflammation et de protéger les articulations des animaux, démontrant que les douleurs articulaires étaient moins liées à l’usure et davantage à la capacité du corps de maintenir l’équilibre immunitaire1. Il s’agissait d’un essai à un stade précoce – et il n’a pas encore été reproduit chez les humains. Toutefois, elle s’ajoute à une autre étude pilote qui a révélé que l’administration d’un probiotique semblait aider à réduire la destruction du cartilage et la douleur3.

Ces nouvelles études suggèrent que même si l’arthrose n’était pas considérée comme une maladie inflammatoire, cette opinion est appelée à changer. En fait, une augmentation des marqueurs inflammatoires peut être observée dans les articulations atteintes d’arthrose1,3. Et pendant que nous attendons que la recherche progresse, nous disposons maintenant d’une stratégie potentiellement bénéfique pour soutenir la santé des articulations en plus de notre santé globale, c’est-à-dire vivre un mode de vie "pro bactéries".

Nourrissez bien vos bactéries

Prendre un probiotique éprouvé cliniquement, tel que Bio-K+, aidera à équilibrer le microbiote intestinal. Lorsque la dysbiose est occasionnée par le mode de vie et que l’inflammation est présente, les bactéries probiotiques aident en luttant directement contre des bactéries pro-inflammatoires pour aider à rétablir une communauté bactérienne plus équilibrée. Toutefois, une fois que ces bonnes bactéries sont là, vous devez bien les nourrir pour les aider à prospérer!

En général, les bonnes bactéries se régalent de plantes et végétaux – ou plus précisément, toutes les fibres indigestes qui restent quand on privilégie une alimentation végétale. En ayant une alimentation riche en fibres végétales comme les légumes, les légumineuses et les noix, vous nourrissez vos bonnes bactéries d’une variété de fibres prébiotiques qui favorisent leur croissance. Des aliments comme les topinambours, les asperges et la chicorée contiennent de l’inuline, une fibre prébiotique bien documentée ; toutefois, il existe d’autres substances comme le fructose dans les fruits et l’amidon résistant dans les bananes qui nourrissent également bien les bactéries.

Nos articulations nous aident à passer à travers nos journées avec facilité – et garder les articulations en mouvement signifie tenir l’inflammation à l’écart. Soutenez votre microbiote intestinal avec une alimentation riche en fibres et un probiotique quotidien comme Bio-K+.

Avez-vous d’autres questions à propos de la santé intestinale ? Posez-les en commentaires ci-dessous. Si vous souhaitez faire le plein de produits Bio-K+, consultez notre localisateur de magasins. Pour obtenir plus d’information sur Bio-K+, les probiotiques et la santé digestive, communiquez avec nous, suivez-nous sur Facebook et Instagram ou rejoignez notre communauté.

Références

1. Schott, Eric M., et al. "Targeting the gut microbiome to treat the osteoarthritis of obesity." JCI insight3.8 (2018).

2. Hand, Timothy W et al. “Linking the Microbiota, Chronic Disease, and the Immune System” Trends in endocrinology and metabolism: TEMvol. 27,12 (2016): 831-843.

3. Steves, Claire J., et al. "The microbiome and musculoskeletal conditions of aging: a review of evidence for impact and potential therapeutics." Journal of Bone and Mineral Research31.2 (2016): 261-269.

https://www.the-star.co.ke/news/2018/04/20/junk-food-worsens-arthritis-and-joint-pain-study_c1746767


Read more articles