4 tips to prepare for a spring cure

4 astuces pour vous préparer à une cure printanière

Bio-K-Plus Company
On

Pour plusieurs, le printemps représente le temps de l’année où l’on ouvre les fenêtres de notre maison pour accueillir l’air frais, où l’on fait un grand ménage et où l’on se débarrasse de l’inutile pour laisser place à la nouveauté.

Vous avez envie de faire de même avec votre corps et pensez vous lancer dans une cure printanière? Êtes-vous vraiment prêt pour cela?

Que vous souhaitiez expérimenter une cure à base de plantes médicinales, de jus frais, de suppléments ou autre, voici ce que vous devez absolument savoir avant de vous lancer!

Le transit intestinal comme première étape à toute démarche santé

Avez-vous expérimenté des symptômes désagréables durant votre dernière cure printanière? Des nausées, maux de tête, fatigue ou autre? Contrairement à la croyance populaire, ces symptômes ne sont pas signe que la cure fonctionne, bien au contraire! Il s’agit de l’effet des toxines éliminées par le foie qui circulent dans votre organisme, faute de pouvoir être excrétées par les selles.

Voilà pourquoi nous devons toujours prendre soin de notre intestin avant toute cure ou détox. L’intestin accueille une grande partie des toxines éliminées par le foie et les évacue hors de l’organisme. Une fonction intestinale non optimale combinée à une flore intestinale en déséquilibre laisse place à la réabsorption des toxines qui ont été éliminées par voie biliaire. C’est à ce moment que les symptômes désagréables surviennent.

Votre transit est-il optimal? Observez vos selles!

« Nous sommes ce que nous mangeons, mais aussi ce que nous n’éliminons pas! »

Vos selles sont le miroir de votre santé intestinale, de celle de votre flore intestinale, de vos capacités d’assimilation des nutriments et de vos capacités d’élimination des déchets. Une vraie mine d’or d’informations pour vous permettre de mieux vous connaître.

  • Éliminez-vous 2 à 3 fois par jour?
  • Vos selles sont-elles de la texture d’une banane molle et sont faciles à éliminer?
  • Vos selles sont-elles de la longueur minimale de votre avant-bras?
  • Sentez-vous que votre élimination est complète et satisfaisante?
  • Avez-vous souvent l’impression d’un abdomen gonflé?
  • Est-ce que les ballonnements et les gaz font partie de votre quotidien?

Si vous avez répondu « non » à l’une ou plusieurs de ces questions, adoptez les 4 astuces qui suivent pour optimiser votre transit et l’équilibre de votre flore intestinale avant de commencer une cure printanière!

Astuce #1 – Buvez de l’eau!

Sans eau, les selles s’assèchent et sont difficiles à éliminer. En assurant une hydratation optimale, vous contribuez aussi à une bonne élimination rénale, l’allié #1 de l’intestin dans l’excrétion des toxines.

La sagesse ayurvédique nous conseille de commencer la journée avec une tasse d’eau chaude pour stimuler un mouvement du côlon en matinée. Ensuite, préférez l’eau tiède, bue par petites gorgées tout au long de la journée. Ajustez la quantité d’eau consommée à tous les jours en fonction de vos besoins et de votre niveau d’activité physique. En général, on recommande près de 2 litres d’eau par jour, excluant les jus, cafés, thés et tisanes.

Astuces #2 – Manger des fibres!

Si votre alimentation est riche en aliments transformés et raffinés, en produits d’origine animale et pauvre en végétaux, vous privez votre intestin et votre flore intestinale des précieuses fibres alimentaires dont ils ont besoin!

Quelques trucs pour consommer plus de fibres :

  • Assurez 2 cuillères à soupe de graines de lin moulues à tous les jours dans votre alimentation;
  • Adoptez la méthode 1-2-3 de Dr. Robynne Chutkan[1] : consommez une portion de légumes verts le matin, deux portions le midi et trois portions le soir;
  • Prévoyez au moins 1 repas contenant des légumineuses tous les jours;
  • Faites la transition du pain blanc, riz blanc et pâtes blanches vers leurs alternatives complètes;
  • Savourez ce pudding de chia en collation à tous les jours.

Astuces #3 – Dites bonjour aux bonnes bactéries!

Si la flore est en déséquilibre, les bactéries pathogènes vont générer une grande quantité de toxines bactériennes en plus d’affecter le transit[2]. Vous n’êtes donc plus les seuls à générer des toxines, vos bactéries le font aussi! C’est ici que les probiotiques prennent toute leur importance.

La consommation quotidienne de probiotiques est un incontournable dans votre démarche, car en plus d’encourager le développement des bonnes bactéries, de renormaliser la flore intestinale et prévenir la prolifération de bactéries pathogènes, les probiotiques sont reconnus pour prévenir et rétablir les troubles du transit intestinal[3].

Consommez quotidiennement un supplément de probiotique tel Bio-K+. Il est disponible sous forme de capsules ou en produits frais à boire sans lactose et sans gluten. Il est d’ailleurs un des seuls à avoir démontré son efficacité par des études cliniques publiées. En complément, ajouter des aliments lactofermentés comme la choucroute et le miso.

Pensez aussi aux aliments prébiotiques, qui favorisent la croissance des bonnes bactéries. On les retrouve dans les topinambours, les légumineuses, l’oignon, l’ail, le poireau, l’artichaut et la banane[4].

Astuce #4 – Découvrez les bienfaits du triphala

Le triphala est une combinaison ayurvédique de trois fruits déshydratés et mis en poudre qui possèdent des propriétés thérapeutiques efficaces pour rééquilibrer la digestion et encourager l’élimination optimale et régulière[5]. Peu importe le désordre intestinal, qu’on souffre de diarrhée ou de constipation, le triphala rétabli l’équilibre et élimine les toxines bactériennes de l’intestin.

Retrouvez-le en poudre ou en capsules dans la section suppléments de votre magasin d’aliments naturels et ajoutez-le progressivement à votre routine quotidienne!

Bonus

Pour couronner votre démarche et la rendre encore plus efficace, souvenez-vous que le stress chronique et les émotions négatives sont très efficaces pour altérer la fonction digestive. Faites-vous du bien et offrez-vous des pauses bien-être aussi souvent que vous le méritez! Votre intestin vous remerciera!

Avez-vous déjà fait une cure printanière? Comment s’est passée votre expérience?

Références :

[1] Chutkan, R. GutBliss lifestyle diet. Internet. Disponible sur : http://www.gutbliss.com/gut-health-info/gutbliss-lifestyle-diet/

[2] Frazier et al. 2011. Gut microbiota, intestinal permeability, obesity-induced inflammation, and liver injury. JPEN. 35 (suppl. 5): 14S-20S.

[3] Millette et al. 2011. Can J Infect Dis Med Microbiol; 22(suppl A):25A.

[4] Francisco Guarner Probiotics and prebiotics World Gastroenterology Organisation Practice Guideline, may 2008

[5]Manjeshwar Shrinath Baliga Scientific validation of the ethnomedicinal properties of the Ayurvedic drug Triphala:A review Chin J Intregr Med 2012:18(12):946-954


Read more articles